Louvre Hotels Group compte plus de 1200 hôtels dans le monde à travers des marques comme Kyriad ou Golden Tulip. C’est pour former plus efficacement les directeurs d’hôtels aux nouvelles règles liées au RGPD (Réglement sur la protection des données) que l’entreprise nous a confié 6 powerpoint à adapter en 6 vidéos pédagogiques

Découvrez le témoignage d'Alexandre Prieur, en charge du projet

Pouvez-nous présenter Louvre Hotels Group et votre fonction ?

Louvre Hotels Group est né en 1976 avec la marque Campanile. Aujourd’hui, le groupe compte 1250 hôtels répartis dans 50 pays.

Je suis responsable Global Standards and Operations. Mon job consiste à faire le lien entre le siège et les opérations. Concrètement, nous aidons les services support à gérer leur communication et leur déploiement auprès des hôtels en s’assurant qu’ils aient bien compris les contenus dispensés par le siège.

Quelle était votre problématique initiale ?

Ma problématique c’était : comment faire pour que les directeurs comprennent ce qu’est le RGPD et ce que ça implique, de manière simple ? 

On avait testé beaucoup de solutions assez classiques : présentations, réunions, ateliers… sans succès. C’est pour ça qu’on avait besoin d’une nouvelle manière de faire. On s’est donc tourné vers la vidéo.

Qu’avez vous apprécié avec Osez la vidéo ?

Ce que j’ai apprécié avec Osez la video c’est le fait qu’ils prennent en charge projet dans son intégralité : on a donné 6 powerpoint qui correspondaient aux 6 procédures à déployer. C’est sur la base de ce contenu j’ai reçu une proposition de story board complète telle que nous ne l’aurions jamais vu. 

Ils ont une manière de faire, de poser des questions et d’interpréter le contenu, « beaucoup plus journalistique ». Ça permet une vulgarisation du contenu très intéressante.

Ensuite, il y a eut toute la phase de tournage avec des acteurs professionnels. C’es pratique et rassurant parce que qui dit bonne vidéo, dit acteur crédible, dynamique et convaincant.

Autre élément important ; les animations. On a pu incruster des mots, du motion-design, pour les choses importantes que les directeurs doivent vraiment retenir. Au final, on dispose de vidéos hyper dynamiques, qui retiennent l’attention.

Ce qui était aussi intéressant c’est la rapidité avec laquelle on a pu disposer des vidéos. Si on est vraiment pressé, en moins d’une semaine ! C’est d’ailleurs ce que l’on a fait au début de la crise sanitaire : on avait besoin de pouvoir inculquer les gestes barrières et de donner les consignes minimales de sécurisation à l’ensemble du réseau. On a pu avoir ces 2 vidéos en une semaine.

Autre point intéressant : le rapport qualité / prix. On aurait jamais pu faire ces vidéos en si peu de temps et avec un budget aussi raisonnable que celui que propose Osez la vidéo. 

Un dernier mot ?

Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est qu’il me suffit de peux donner un cahier des charges et mon contenu ensuite, je n’ai quasiment plus rien à faire.

Je n’ai pas de contrainte, je n’ai pas de temps à y consacrer plus qu’une relecture ou un visionnage de la vidéo pour m’assurer que tout est ok.

Aperçu des vidéos